top of page
  • Photo du rédacteurCamille

Comment être soi dans l'entreprenariat ?



Cela va faire bientôt un an que je suis devenue entrepreneure et croyez-moi il me reste sans aucun doute des milliers de choses à savoir. Mais s'il y a bien une chose que j'ai pu apprendre en tant qu'assistante sociale, c'est que je ne peux tout connaître. Bien que ce soit une chose que tout entrepreneur jette tête la première, APPRENDRE, lire tout ce qui passe et passer un temps illimité dans ces temps rouges ... STOP !!! Ce qui est important, c'est l'ACTION !!! Les temps verts : GO !!!



Balayons l'aspect administratif


Oui oui j'ai choisi la facilité : m'associer en tant qu'indépendante à ce laboratoire, et user des outils qui m'étaient proposés. Option : Mandataire, c'est donc ce partenaire qui fait ma petite comptabilité et les démarches de suivi avec l'URSSAF. Moi j'ai dû m'inscrire à l'URSSAF, le reste se fait tout seul (Me rapprocher de ma marraine, m'inscrire auprès d'elle et de notre partenaire bien évidemment aussi).


Clairement les démarches en ligne dorénavant et en cette situation de crise sanitaire sont facilitatrices, et permettent d'entrer en action TOUT DE SUITE !


Bien évidemment plein de statuts sont possibles et là il est plus que nécessaire de veiller soi-même à ce qui correspond à ce que l'on souhaite. La CCI propose d'ailleurs des créneaux d'informations gratuitement, n'hésitez pas à les solliciter, ils sont là pour cela !


L'investissement financier ?

Alors dans mon activité de chargée de développement en cosmétologie, il me faut bien évidemment investir un minimum dans des produits afin de pouvoir les conseiller. Je voulais être prête non seulement à prendre soin de moi, mais également à pouvoir conseiller au mieux et proposer un plan d'action efficace à mes futurs partenaires. Aussi comme mon prédécesseur, j'ai choisi un kit où je pouvais disposer d'au-moins deux technologies. Ce que cela me coûte au bout d'un an : 0€.


Mon investissement a très vite été rentabilisé et je n'ai aucun regret car j'utilise tous les jours mes technologies pour moi-même, un avantage.


Quel investissement aujourd'hui ? Mes consommables lorsque j'en ai besoin et l'hébergement de mon site.


D'autres s'orientent vers un kit où ils disposent d'une technologie, le minimum si on veut démarrer cette activité. De toute façon, ne nous leurrons pas, comment bien conseiller lorsque nous-mêmes ne croyons pas aux produits, à la marque...


Notre devise : SOYEZ LE PRODUIT DU PRODUIT !



Un état d'esprit d'entrepreneur


Croire en ses produits, en ses partenaires, en soi, sont primordiaux. Vous ne pouvez pas "vendre" sans avoir conscience de vos compétences, un minimum d'investissement personnel et soyons honnête, l'argent ne tombe jamais tout seul du ciel.


Que l'on soit indépendant ou salarié, notre salaire dépend tout de même de nos résultats en termes de productivité. Passer à l'ACTION est indispensable !

Et en tout cas, avoir le revenu qui dépend du travail fourni est vraiment un atout motivant : et quand à la fin du mois, vous avez 0€ qui tombe, croyez-moi, vous avez juste envie de vous mettre un bon coup de pied aux fesses.

Bien que cette activité soit bien faite, on ne retombe pas complètement à 0 😉


Mon leitmotiv en dehors de l'aspect financier : NOS envies. Bien que cela soit mon activité, cela a un impact dans la famille et tous contribuent aux envies de la famille à moyen termes.

Je ne démords pas de mon tableau des rêves : la liberté financière, la liberté tout simplement, pouvoir être disponible pour ma famille où qu'elle soit, notre maison secondaire, nos voyages...

Cette année, notre liste d'envies, 4 thématiques :

- Financier : doubler mon salaire

- Famille : Mon mari souhaite prendre sa retraite, mon aîné aimerait la PS5, ma fille souhaiterait changer de portable... Il y a aussi la poursuite de leurs études en septembre 2021, les deux derniers rêvent d'un petit voyage à Disney... Et puis notre voyage pour les fêtes de fin d'année à la Réunion

- Business : J'ai pour objectif de fin d'année d'être Emeraude... donc qui sera les 4 personnes que je vais pouvoir accompagner pour être minimum BR pour un complément de revenu de 500€ minimum ?

- Achats personnels : je ne suis pas une grosse dépensière, mais j'ai besoin de refaire ma garde robe... et mes louboutins me font toujours de l'oeil depuis des années.



Le rapport à l'argent


J'en ai fait des erreurs et j'en referai sans aucun doute ! On connaît tous l'adage : l'argent ne fait pas le bonheur" et malgré tout on y croit fortement. moi la première, je suis passée par là. Je ne suis pas travailleur social pour rien, car pour ne pas vous mentir, 3 ans d'études post-bac, reconnu bac+2 malgré une licence en sciences de l'éducation, je touche aujourd'hui 100€ de plus que le SMIC.

Je ne me plains pas, je ne faisais clairement pas ce métier en m'attendant à gagner des millions et oui accompagner est vraiment une vocation à tel point que je ne compte ni mes heures ni mes kilomètres.


Ma dépression a changé la donne. On a tous besoin de se faire plaisir et ce n'est sûrement pas à l'âge de la retraite (si j'en ai une) que je pourrais me lâcher, voyager et marcher avec mes louboutins 🤣 vous allez me dire que je fais matérialiste... peut-être mais c'est mon petit plaisir à moi !!!


Alors bien évidemment pour attirer à moi les personnes, et mon entourage, j'ai fait quelques promotions, des cadeaux... Ce que cela m'a valu : Rien et même un déficit ! Et croyez-moi, ça m'a fait extrêmement mal !

Mais je vivais, on payait nos factures... et confinement, crise sanitaire... on ne sortait pas, donc plus de dépenses loisirs !


Pourtant et même si je suis loin d'être dans la comparaison, mes partenaires se sortaient largement un salaire à 4 chiffres... donc il fallait que je revoie ma façon de faire et d'être.


Qu'est-ce qu'un entrepreneur ? Qu'est-ce que je veux ?

La LIBERTE est un terme qui revient finalement très souvent.

Pour cette liberté, il faut choisir, choisir de s'entourer des personnes inspirantes autour de toi, choisir les personnes avec qui tu souhaitent travailler et celles avec qui tu ne veux pas travailler.

En tant qu'entrepreneur, je ne suis pas maman, je ne suis pas assistante sociale, je ne suis pas la sauveuse du monde ni wonder women !

J'ai besoin de personnes positives et qui ont envie d'aller de l'avant, qui n'attendent pas ! Pour ça, j'ai commencé à échanger avec des coachs, des patrons, d'autres partenaires et nous travaillons ensemble pour s'élever, nourrir nos pensées d'entrepreneurs, nos pensées positives. Pour gagner de l'argent, certains doivent revoir les prix de ce qu'ils proposent, diversifier leurs offres, moi les prix sont posés par mon associé, ils sont réfléchis et à la hauteur des brevets et récompenses reçus, je n'ai pas à les justifier ou à tourner autour du pot, et croyez-moi les produits sont un petit prix pour le bien-être que cela procure, je n'en doute plus du tout une seconde.



La clientèle cible


Quand on démarre une activité, on s'entoure de personnes positives, inspirantes, qui sont là pour nous soutenir dans notre projet et qui y croient avec nous. Et puis, on s'entoure de la clientèle qui fera décoller aussi notre projet et se dire que nous avons fait le bon choix car nous répondons à une demande, un besoin.


C'est en cela que je travaille sans cesse.

Quand on travaille également à travers les réseaux, notre contenu s'adresse on seulement à nous, parce qu'il correspond à nos valeurs, à ce que l'on souhaite faire passer mais également à ceux qui nous lisent. Ils doivent pouvoir s'identifier.


Après analyse des personnes qui me rejoignent, je me rends compte que de plus en plus de personnes sont en réflexion sur leurs modes de vie, leur travail, leur vie familiale.

Même si la cosmétologie vient au cœur de mon activité, je m'épanouis pleinement dans ces échanges, ce "coaching" et ensemble nous réfléchissons ce que les gens veulent encore dans leur vie, et surtout ce qu'ils ne veulent plus.

D'une part, cela me permet de savoir si l'opportunité que je leur propose peuvent leur convenir, mais aussi si nous pourrons travailler ensemble à grandir.


En termes de vente pure, je ne suis ni esthéticienne, ni dermatologue, ni médecin, ni nutritionniste... je suis une connectrice et partage mon expérience des produits et technologies. Je suis une testeuse, et je jouis des commissions de mes ventes par semaine ou par mois selon le choix que je fais.

Ce qui est top, c'est que les produits sont démontrables rapidement et pour tous, je ne me pose aucune question et j'ai des propositions pour tous que ce soit des hommes, des femmes, des adolescents, jeunes, vieux... bref j'adore mon activité !


Sois créatif, cela te rend unique et cela sera totalement à ton image ; les personnes seront attirées à toi pour ce que tu es, pas pour ton voisin et encore moins si tu copies sur ce dernier. Je t'attends donc pour que nous en discutions et construisions ensemble ton plan d'action.


Fini d'attendre, comme le dit Pêche, " c’est égoïste d’attendre car tu empêches toutes les personnes qui ont besoin de toi et pourraient être intéressées d’avoir accès à ce que tu vas créer !"


Alors GO, passe à l'action et n'attends pas !!!

Comments


bottom of page